Du soin à voix haute, la construction des adultes de demain

Du soin à voix haute
L’apport des bénévoles de Lire et faire lire
dans la construction des adultes de demain

S’il va de soi qu’il est important de raconter des histoires aux enfants, on oublie parfois que les adultes et les sujets âgés, bien portants ou non, en ont besoin tout autant. Quels que soient notre âge et notre situation, nous avons besoin d’histoires. Nous avons besoin de penser ce que nous vivons, de nous représenter ce que nous avons vécu, afin de pouvoir l’intégrer pour en tirer des leçons, des modes d’action.

Car nous sommes une « espèce fabulatrice », ainsi que l’écrit Nancy Huston. Nous sommes construits à partir d’histoires que nous nous racontons. Notre relation au monde et à notre entourage se fonde sur un faisceau de récits, de croyances, de mythes, auxquels nous nous identifions et qui fondent notre mode de vie, notre regard sur nous-mêmes et sur les autres.

Ces histoires agissent sur nous, modèlent notre intériorité, nous donnent l’envie et le pouvoir d’agir, de nous transformer. C’est donc une véritable représentation du monde que les lecteurs bénévoles de Lire et faire lire transmettent en lisant. Et dans cette transmission, il y a du soin. Du soin à voix haute. Car dans ce don de voix, dans ce bain relationnel, dans ces temps d’éveil se transmet la nourriture symbolique qui viendra lutter contre la malnutrition culturelle, contre l’appauvrissement du langage, contre la perte d’estime de soi…

Soin réciproque d’ailleurs, car nous sommes tous des êtres en devenir. Enfants, adultes ou super-adultes, nous bénéficions tous de ces partages d’expériences empathiques et esthétiques.

Ainsi, que l’on soit lecteur ou auditeur, la lecture à voix haute devient-elle un soin véritable, qui prend en charge les besoins de la personne tout entière, en lui apportant de nécessaires aliments symboliques, imaginaux, rythmiques, esthétiques…
Ce sont les valeurs de la bibliothérapie telle que je la conçois, en écrivain et en soignante, celle qui nous offre une éducation sensible, celle qui nourrit l’humain de ce qui a nourri le livre : l’imaginaire, le désir, l’énergie, l’invention, la création.

Pourtant la lecture à voix haute doit comporter une essentielle phase critique. Car lire comporte le risque de transmettre également les stéréotypes culturels que nous avons nous-mêmes incorporés.

Quelle vision du vieillissement allons-nous communiquer à nos jeunes auditeurs ? Comment sortir des stéréotypes culturels occidentaux de type « La vieillesse est un naufrage » et promouvoir une vieillesse créatrice, voilà ce dont il sera également question.

Régine Detambel,
Bibliothérapeute, formatrice en bibliothérapie, auteure.

Régine Detambel, par elle-même en quelques mots...
Auteur d'une oeuvre romanesque, essayiste, chevalier des Arts et des Lettres, lauréate du prix Anna de Noailles de l'Académie française, 

Marraine nationale de la Semaine Bleue en 2008, j'ai été chargée de cours dans 
le cadre du D.U. d'éthique du vieillissement, à la Faculté de Médecine de Montpellier.

Masseur-kinésithérapeute depuis 1985, je suis à présent bibliothérapeute, c'est-à-dire que j'utilise la médiation de mots et de textes dans une relation d'aide. Grâce à différents outils, dont la lecture à voix haute, mes ateliers de bibliothérapie créative redynamisent le psychisme et enrichissent le récit de soi, grâce notamment à l'énergie des images littéraires.

Formatrice en bibliothérapie, j'ai présenté ma méthode à Florence, en 2017, lors du XVIII Congrès Mondial de Psychiatrie Dynamique, ainsi qu’au Colloque de Médecine Narrative organisé par la Faculté de Médecine de Paris-Créteil. Je suis également intervenue à l’INECAT, école d’art-thérapie de Paris.
Cette formation, ouverte à tous, est accessible à distance, par visioconférence, ou bien en présentiel, à Montpellier-Juvignac.

Je suis également aide-soignante

Source : note d’intention pour la Conférence du 21 novembre 2018 par Régine Détembel, extrait de la note de présentation éditée par LFL National.

Source : note d’intention pour la Conférence du 21 novembre 2018 par Régine Détembel, extrait de la note de présentation éditée par LFL National.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s