LIRE ET FAIRE LIRE DES POÈMES… UNE EXPÉRIENCE ENRICHISSANTE N°4

Vous continuez à être nombreux à suivre et lire la publication des poèmes à destination des enfants (clic sur la rubrique latérale du blog).

Aujourd’hui,
2 nouveaux poèmes pour les grands et
2 pour les petits
à proposer aux enfants à la rentrée de LFL .
Je vous précise que tous les poèmes édités sur ce blog ont été testés auprès des enfants en début de séance de lecture et parfois en fin.
Bien sûr, seuls ceux qui ont remporté leur adhésion sont publiés.

POUR LES GRANDS

PONCTUATIONS

-

 Ce n’est pas pour me vanter,
Disait la virgule,
Mais, sans mon jeu de pendule,
Les mots, tels des somnambules,
Ne feraient que se heurter.

 C’est possible, dit le point.
Mais je règne, moi,
Et les grandes majuscules
Se moquent toutes de toi
Et de ta queue minuscule.

 Ne soyez pas ridicules,
Dit le point-virgule,
On vous voit moins que la trace
De fourmis sur une glace.
Cessez vos conciliabules.
Ou, tous deux, je vous remplace !

Maurice CARÊME (1899 – 1978)

proposé par Chantal

Hanneton vole, vole, vole

Hanneton vole, vole, vole
Dagobert est à l’école.
Il a vaincu la Neustrie
Qu’il fait doux dans la prairie !

Hanneton vole, vole, vole
Charlemagne est à l’école.
Il s’y fait sacrer romain.
On aura congé demain.

Pierre Ancelin (1934-2001)

proposé par Chantal

POUR LES PETITS

Le pamplemousse

Comme la luzerne et le melon
Comme la banane et le citron

Il pousse 
Le pamplemousse

Comme la groseille et la laitue
Pas comme la pierre ou la morue

Il pousse
Le pamplemousse

Il est jaune comme un poussin
Il tient très bien dans la main

Le pamplemousse

Il est très bon pour la santé
On ne mange jamais assez 

De pamplemousse

Mais c’est difficile de lui parler
Il est souvent pressé

Le pamplemousse
Julien Baer
« Petit, un cahier de poésie » illustré par Camille de Cussac.
auteur-illustrateur-interprète
né en 1964

proposé par Françoise D.

L’escargot perdu dans la nuit

L’escargot perdu dans la nuit

Cherche sa maison sans bruit

Il ne trouve plus son chemin

Mais dans les champs la lune luit

Et il voit dans les sapins 

Qu’il a pris sa maison sur lui .

Martine Gehin

proposé par Françoise D.

à suivre

Pour le comité de rédaction,
Chantal

Publication du mercredi 13 mai 2020

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s