LES INTEMPORELS N° 7 Régalons-nous

Personnage Martine, livres pour enfants CREDIT : EDITIONS Hachette

Ces livres indémodables ont bercé l’enfance de nos enfants. Beaucoup d’entre nous aimons les relire aux nouvelles générations avec le même plaisir que jadis. Les enfants adorent ces livres d’un autre âge qu’ils parcourent et écoutent avec gourmandise.

Voici
présentés par Françoise B

Réédition 2021 Ecole des loisirs

Porculus

Arnold Lobel

Ecole des loisirs
Edition originale 1992

édition 1970

Petit ours en visite

Else Holmelun MINARIK
Maurice SENDAK

Ecole des loisirs
(dans la série « Petit Ours »
Edition originale 1970

dernière réédition : 1976 (avec le concours d’Agnès Desarthe.)

Présenté par Françoise B

Dans la gueule du monstre

Colette BARBE-JULIEN

Jean-Luc BENAZET

Milan Jeunesse 1992

à partir de 4 ans.
Médiathèques de la presqu’île Guérandaise : Pornichet, Saint-Nazaire

Dans la forêt de Brosseviande, vivait un terrible monstre . Mais il ne faisait peur à personne car il avait une toute petite bouche et ne pouvait donc manger que des petites bêtes . Il était vexé et rêvait d’avoir une grande bouche pour pouvoir manger tous les animaux de la forêt . Un jour, il apprit qu’un chirurgien, Rafistoletou, venait de s’installer près de chez lui et réparait tout . Il décida donc d’aller le consulter…

Intérêt du livre

Un monstre gigantesque mais avec une toute petite bouche….quelle trouvaille ! Les illustrations pleine page, très colorées et pleines d’humour mettent bien en exergue l’aspect à la fois effrayant et ridicule de ce terrible monstre . Une histoire originale et désopilante . La chute est totalement inattendue et hilarante .

Réactions des enfants

Les enfants sont fascinés par ce monstre étrange et très impressionnant ; à la première page, ils le cherchent dans cette forêt très sombre et sont surpris par son physique . La description qu’en fait l’auteur les fait beaucoup rire . Ils aiment beaucoup les illustrations . La chute laisse certains perplexes .

Colette Barbe-Julien est née en 1956 à Auch dans le Gers.
Elle a publié des histoires pour les petits dans les magazines Toupie et Toboggan. Lors de la création du magazine Picoti , elle est scénariste des histoires de Pikou et le restera dix ans. Après un travail sur les livres des 0-3 ans, elle mène actuellement une recherche sur le merveilleux dans la littérature jeunesse. Chez Mango Jeunesse, elle est l’auteur de plusieurs ouvrages de la collection Qui es-tu ?.

Jean-Luc Bénazet est né en 1958 à Toulouse.
Il a suivi les cours de l’atelier de peinture Jean-Claude Vertongen et de la MJM graphic design. Illustrateur, il se consacre également à la communication dans une agence de conseil. Il a illustré plusieurs albums jeunesse dont « Le jeune loup qui n’avait pas de nom », écrit par Jean-Claude Mourlevat.

Présenté par Chantal

Y-a-t-il des ours en Afrique ?

Satomi ICHIKAWA

Ecole des loisirs 1998

6 – 8 ans

Résumé :

Meto habite avec sa famille dans un petit village de la savane. Un jour, une jeep amène des touristes. Parmi eux, une petite fille tient dans ses bras un ours en peluche. C’est un animal que Meto n’a jamais vu. Mais quand il s’aperçoit qu’il a été oublié par la petite fille, il court à travers la savane pour le restituer à sa propriétaire. Arrivera-t-il à temps ? (éditeur)

Intérêt du livre

Un album sur la différence mettant en scène un petit africain au coeur tendre et une petite fille occidentale si originale dans ses vêtements et dans ses jouets, notamment un petit ours, son doudou. En effet, ce texte est vu du côté africain, les occidentaux y sont décrits « comme marrants ». Mais la petite va oublier son étrange animal et notre petit héros n’aura de cesse de la retrouver pour lui remettre son ours. Une course poursuite s’engage pour arriver avant le départ de l’avion. Une jolie histoire sur la générosité et l’amitié au-delà des différences de culture.

Réaction des enfants :

Les enfants aiment beaucoup cette histoire qui met en jeu des sentiments doux et respectueux de l’autre tel qu’il est. Ils accompagnent Meto avec inquiétude dans le succès de son aventure et sont vraiment soulagés de savoir que la petite fille éplorée repartira avec son doudou. Elle laissera à la chèvre de Meto un beau ruban rouge qui fera perdurer son souvenir dans la mémoire du jeune garçon.

Satomi Ichikawa

Quittant son Japon natal, Satomi Ichikawa est arrivée un jour à Paris, sans parler un mot de français, une valise à la main… et elle a décidé d’y rester à tout prix. Elle ne savait pas encore que sa vocation était le dessin. C’est en regardant un livre illustré du peintre Maurice Boutet de Monvel, dans la vitrine d’un libraire, qu’elle en a eu la révélation. Sans avoir jamais pris une seule leçon, elle se met immédiatement à dessiner. Depuis quelques années, elle écrit ses textes, pleins de finesse et de musicalité, directement en français alors qu’elle a déjà été traduite en huit langues. Comme elle est restée une grande voyageuse, elle situe souvent ses histoires dans des pays lointains, en Afrique, ou bien en Amérique du Sud ou encore en Asie. Dans tous ses livres, on retrouve ses amis, leurs lieux, ses passions comme la danse ou les poupées qu’elle collectionne (source : l’école des loisirs)

Faisons-vous plaisir en vous délectant de ces albums « collector ».

N’hésitez pas à partager avec nous certaines de vos pépites
qui dorment dans le fond de vos bibliothèques.

Publication du mercredi 19 mai 2021

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s