LIRE ET FAIRE LIRE DES POÈMES… UNE EXPÉRIENCE ENRICHISSANTE N°12

 

 

Nous poursuivons notre série poétique très appréciée de tous. Notre expérience de lectrice nous a montré combien la poésie subjuguait les enfants, les amusait et leur donnait « l’art des mots ».

Il est vrai, par ailleurs, qu’ouvrir une séance de lecture par un poème devient très vite un rituel, un sas de calme, d’écoute et de concentration dans un espace poétique très prisé par les enfants.

Aujourd’hui,
1 nouveau poème pour les grands,
2 pour les petits
et 2 pour les tout-petits.

Un certain nombre de poèmes édités sur ce blog
ont été expérimentés auprès des enfants en début de séance de lecture et parfois en fin.
Testées ou pas, ces pièces poétiques ont séduit les lectrices
qui vous les proposent tel un cadeau.

 

POUR LES GRANDS

proposition de Chantal

La trompe de l’éléphant



La trompe de l’éléphant,
c’est pour ramasser les pistaches :
pas besoin de se baisser.

Le cou de la girafe,
c’est pour brouter les astres :
pas besoin de voler.

La peau du caméléon,
verte, bleue, mauve, blanche,
selon sa volonté,
c’est pour se cacher des animaux voraces :
pas besoin de fuir.

La carapace de la tortue,
c’est pour dormir à l’intérieur,
même l’hiver :
pas besoin de maison.

Le poème du poète,
c’est pour dire tout cela
et mille et mille et mille autres choses :
pas besoin de comprendre.

Alain Bosquet
1919-1998
(« Le cheval applaudit » – Enfance heureuse, éditions Ouvrières, 1977)

POUR LES PETITS

proposition de Chantal

Un trou dans le ciel

La lune qui descend l’escalier
est à son premier quartier
elle descend à reculons
tête en haut
cul en bas
atterrit sur le gazon

oh ! une tranche de melon
s’extasie l’escargot
plutôt une fille
rétorque le coiffeur
qui démêle ses rayons

seul l’enfant derrière la vitre
remarque le trou dans le ciel.

Vénus Khoury-Ghata
(23 décembre 1937…)
La lune n’est lune que pour le chat

proposition de Françoise D.

Mon ours

Il n’a plus de bouton

A son beau pantalon

Il a perdu la ficelle

Qui lui servait de bretelle

On voit dépasser la paille

Au niveau de sa taille .

Et on aperçoit de la mousse

Sur sa frimousse .

Mais moi je l’aime pourtant

Au moins autant qu’avant .

Je l’aimerai toujours

Mon ours .

François David
(24 janvier 1950…)

POUR LES TOUT- PETITS

proposition de Françoise D.

illustratrice A.L. Boutin

GRAND HERON

Oh, dis moi Grand Héron

Pourquoi ton bec est grand et pas rond ?

Mais voyons ! Pour manger les poissons

La tête au sec et la pointe au fond .

David Dumortier
(1967…)

illustratrice A.L. Boutin

Un garçon rond

Un garçon bien rond

Construisait des ponts ronds

Des donjons ronds

Des ronds-points ronds

Avec lui, tout était rond, rond, rond,

Il faisait même le dos rond .

Oh ! mais oui ! Ce garçon

Etait un chaton !

David Dumortier
(1967…)

Publication du mercredi 13 octobre 2021

2 commentaires

    1. Bonjour Chantal
      Ravie de vous voir tentée par cette expérimentation. N’hésitez pas à revenir vers nous pour partager cette expérience si vous le souhaitez bien sûr. À bientôt !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s