SOPHIE VISSIERE AUTRICE-ILLUSTRATRICE

C’EST L’OBJET LIVRE QUI LA PASSIONNE ET LA MOTIVE

Sa formation 

Née en 1986, Sophie VISSIERE a étudié la communication visuelle à Toulouse et à Valence (Espagne ). Puis elle suit un master spécialisé création artistique, théorie et médiation.

Ses débuts

Dès cette époque, elle s’intéresse à l’édition pour la jeunesse et plus particulièrement à l’illustration  avec différentes techniques d’impression; Elle travaille ses illustrations couleur par couleur en fabricant des pochoirs pour imprimer ses images, comme en sérigraphie. 

Le pochoir,ce n’est pas une technique en soi mais un moyen. Car le pochoir donne en fait accès à une diversité de techniques : la gouache au rouleau, au pinceau, le crayon de couleur…C’est une manière , entre autres, d’avoir un guide qui peut adopter des formes variées selon la manière d’appliquer la peinture. Des détails peuvent ensuite être apportés au crayon de couleur ; Sophie Vissière utilise des aquarellables pour leur matière plus grasse que des crayons ordinaires. C’est une technique qui s ‘avère très physique, la découpe en particulier qui est une tâche longue et d’autant plus fastidieuse que le résultat n’est pas immédiat

Ses références

Les albums du Père Castor, notamment les illustrations de Nathalie Parain, sont des références pour Sophie Vissière. C’est aussi la transmission de textes de référence, de contes traditionnels qui l’importe ici.

Ses autres références seront Bruno MUNARI . Découvert lors de son passage à l’école des Beaux- Arts . Designer au départ, il pense l’objet livre en fonction de l’histoire. Mais aussi Paul COX ou KOMAGATA pour lesquels le fond et la forme sont importants et qui accordent une attention à la forme permettant une narration différente. 

Raconter ses propres histoires 

Après ses premières expériences, il s’agit pour Sophie Vissière de s’engager dans des projets motivés par l’envie de conter ses propres histoires. Mais le réseau lui manque. Un voyage à Bologne, dont la foire du livre pour la jeunesse est un événement majeur, lui permet de rencontrer sa future éditrice Sophie Giraud ( éd. Hélium ) . Sophie Vissière apprécie la relation avec son éditrice qui suit de près le travail de ses auteurs. Elle travaille aussi pour la presse ; elle a récemment illustré un article paru dans Télérama «  Penser autrement ».

2017 Editions Helium
Ce premier album en qualité d’autrice illustratrice
a été primé à la foire de Bologne

 

2021 Editions Helium

Grâce à une lecture où les pages se tournent de bas en haut, la manipulation du livre dévoile les actions des personnages comme autant de surprises à découvrir. Les petits lecteurs voient ainsi d’une page à l’autre, les enfants se pencher puis se relever, et seront émerveillés en observant une fleur fermée soudain déployer ses pétales à la page suivante.
Sophie Vissière a ainsi pensé cet ouvrage comme un objet-livre tout en mouvement grâce auquel les petits auront l’impression d’animer un joli ballet de nature.

2022 Editions Helium

Sophie nous parle de son dernier album que le Département du Val-de-Marne offrira en 2023 à chaque nouveau né val-de-marnais.

Article proposé par Françoise B.

Publication du mercredi 18 janvier 2023

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s